Français de l’étranger – Comment peut’on aller de la sorte contre les intérêts des Français de l’étranger … ? Quid des propositions du candidat PS pour les Législatives 2012 .

Posted on 7 juin 2012

1


L’avenir pour les Français de l’étranger risque d’être difficile et il va falloir beaucoup d’énergies pour défendre les intérêts des Français de l’étranger. …Arrètons de diviser les expatriés. 

Les Français de l’étranger risquent d’être pénalisés…notamment dans le domaine de l’éducation…Défendre le projet qui consisterait à supprimer la gratuité ou la prise en charge partielle des frais de scolarité de nos lycéens, pour revenir à un système de bourses semble ne pas aller dans le sens des intérêts des Français de l’étranger.

La solution est certainement d’associer les deux mesures et d’assouplir le système des bourses pour ainsi oeuvrer dans le sens de l’intérêt général de tous. Pour ceux qui n’ont pas accès pour de multiples raisons à un établissement Français ( éloignement, maladie, situation d’handicap …)les frais de scolarisation auprès du CNED ne devraient  pas être pris à la charge des familles.

EDUCATION
Extrait d’article – Source : http://www.lepetitjournal.com/hongkong/a-la-une-hong-kong/110436-marc-villard-les-propositions-du-candidat-ps-pour-les-legislatives-2012.html    

 « Mise en place par Nicolas Sarkozy en 2007, la prise en charge des frais de scolarité (PEC) bénéficie aujourd’hui à plus de 7.000 lycéens. Le nouveau président François Hollande envisage de la supprimer. Vous défendez le projet qui consisterait à supprimer la gratuité ou la prise en charge partielle pour revenir à un système de bourses. Ne croyez-vous que les foyers aux revenu moyens (ni très hauts ni assez bas pour bénéficier des bourses) seront a nouveau les dindons de la farce ? Et quelles autres mesures souhaiteriez-vous mettre en place pour améliorer et faciliter l’enseignement du français à l’étranger ?
Marc Villard : » Il serait quand même temps de regarder la réalité en face ! La Gratuité a vécu, le temps d’une promesse électorale, pour être transformée en Prise en Charge, devenue rapidement prise en charge partielle, puisque son montant est plafonné sur les frais d’écolage de 2007 ! En outre, affirmer que les classes moyennes seraient les dindons de la farce, c’est considérer qu’elles profitent aujourd’hui pleinement du système de la PEC ! Or, ces familles des classes moyennes n’en profitent que si leurs enfants sont au Lycée… Il faut vraiment être de mauvaise foi pour ne pas vouloir voir les inégalités que cette mesure, réservée aux seuls enfants du Lycée, les moins nombreux, a d’inégalitaire et d’injuste ! Alors que l’on fait bénéficier de la PEC des familles qui pourraient sans problème assumer le paiement des frais de scolarité, on a du mal à octroyer des bourses à ceux qui en ont réellement besoin ! Le système que nous préconisons et que nous allons mettre en place, suppression de la PEC  avec  transfert  de son  budget aux bourses scolaires, sera beaucoup plus juste et permettra en élargissant le nombre de familles qui y auront accès à justement faire bénéficier du système, quelle que soit la classe dans laquelle est l’enfant, les familles disposant de revenus moyens.  »

Revue de presse  – extrait d’article  –  Source  :     http://www.lepetitjournal.com/hongkong/a-la-une-hong-kong/110436-marc-villard-les-propositions-du-candidat-ps-pour-les-legislatives-2012.html

Posted in: Education