citoyens hors de France sera d’une veille efficace !!! – Élections législatives : les expatriés français seront représentés à l’Assemblée .

Posted on 22 mai 2012

0


Élections législatives : les expatriés français seront représentés à l’Assemblée .

Pour la première fois dans l'histoire de la République, les Français habitant à l'étranger auront leur député au palais Bourbon.

Pour la première fois dans l’histoire de la République, les Français habitant à l’étranger auront leur député au palais Bourbon.

À l’occasion des élections législatives des 10 et 17 juin 2012, les expatriés auront la possibilité d’élire leurs représentants à l’Assemblée nationale. C’est une première, rendue possible par la modification constitutionnelle de juillet 2008.

Il s’agissait d’un engagement de campagne que Nicolas Sarkozy avait pris à l’occasion de l’élection présidentielle de 2007. Jusqu’alors représentés uniquement par des sénateurs, les Français de l’étranger seront désormais représentés dans l’autre chambre du Parlement. On estime à environ deux millions le nombre de personnes concernées.

Mais dans les faits, beaucoup d’expatriés élisaient déjà leur député, pour une raison simple : ils étaient toujours inscrits sur les listes électorales métropolitaines et votaient par procuration. La réforme constitutionnelle de 2008 devrait leur simplifier les choses. Il suffit désormais d’être inscrit sur les listes consulaires pour pouvoir participer au scrutin.

Réforme politicienne ?.

C’est d’ailleurs ce qui fait dire à Guy Carcassonne, professeur de droit public à l’université de Nanterre, que cette nouvelle possibilité qui leur est offerte n’était pas si essentielle. « En vérité, il ne faut pas se cacher qu’il y avait une volonté politique évidente dans cette réforme, estime le juriste. Le gouvernement qui a institué cette représentation espérait que les Français de l’étranger lui apporteront plus de sièges, proportionnellement qu’il n’en obtiendra en métropole.»

De fait, la création des onze circonscriptions allouées aux Français de l’étranger avait fait polémique à l’époque. Le Parti socialiste estimait que sur onze, huit d’entre elles étaient acquises à la majorité de l’époque, puisque les expatriés votent traditionnellement plutôt à droite.

Quoiqu’il en soit, le Conseil constitutionnel avait validé cette réforme. Elle a dû, en effet, répondre à des critères très stricts. « Ces circonscriptions ont été délimitées sur des bases essentiellement démographiques », explique Pascal Jan, le vice-président du cercle des constitutionnalistes. « Cela étant, il y a des différences si l’on prend la circonscription d’Asie-Océanie et celle d’Amérique du Nord. Elles ne sont pas comparables. »

De Kaboul à Auckland.

C’est d’ailleurs ce qui frappe l’œil lorsque l’on regarde la carte de ces onze nouvelles circonscriptions. Ainsi, la circonscription nord-américaine ne regroupe que deux pays, les États-Unis et le Canada. De l’autre côté du Pacifique, la circonscription d’Asie-Océanie représente une aire géographique extrêmement vaste allant de la Nouvelle-Zélande à la Russie, en passant par le Japon ou encore l’Afghanistan.

Dès lors, comment un candidat peut-il faire campagne à Pékin, à Sydney, à Achgabat ? Stéphane Neau est l’un des électeurs de cette circonscription d’Asie-Océanie, où se présente notamment Thierry Mariani, l’ancien ministre des Transports. « Comme je suis inscrit sur les listes consulaires, je reçois des e-mails des candidats », dit-il de Vientiane au Laos. « Je crois qu’il y en a quatre, mais à part Mariani, je ne les connais pas. Il y a un entrepreneur chinois, je crois, et une écologiste qui habite à Tokyo. »

Plusieurs personnalités politiques connues nationalement se présentent d’ailleurs dans ces nouvelles circonscriptions. Thierry Mariani se présente donc en Asie-Océanie, Frédéric Lefèbvre en Amérique du Nord… À voir si leur notoriété leur facilitera la tâche.

Il est d’ailleurs possible que tous ces candidats connaissent leur sort très bientôt, puisque le premier tour de ces élections législatives à l’étranger aura lieu avec une semaine d’avance par rapport à la métropole. Il aura lieu le 2 juin pour le continent Amérique, et le 3 juin pour le reste du monde.

Le second tour, lui, ne bouge pas, et reste prévu pour le week-end du 17 juin.

Revue de presse.
Article publié le : lundi 21 mai 2012 –  Source :  http://www.rfi.fr/france/20120521-elections-legislatives-expatries-francais-seront-representes-assemblee