Stigmatiser les Français de l’étranger qui sont un atout et une force pour notre pays dans la mondialisation, cela devient insupportable .

Posted on 15 février 2012

0


Le débat politique concernant les Français de l’étranger devient détestable . Les Français établis hors de France sont un atout et une force pour notre pays dans la mondialisation et certains veulent les stigmatiser. Le dangers de la stigmatisation est toujours présent. On doit constamment être vigilant…

En effet, le candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle Jean-Luc MELENCHON souhaite frapper, pénaliser les Français de l’étranger en créant une imposition des revenus des Français à l’étranger.

Nous nous opposons à la double imposition des Français de l’étranger par un impôt injuste et populiste !

Tout le monde semble être d’accord pour reconnaître qu’ils sont des acteurs économiques et culturels, diplomates, étudiants, fonctionnaires, commerçants, retraités, les Français de l’étranger participent au rayonnement de la France dans le monde. Non seulement par leur activité, mais aussi parce que les Français établis hors de France sont les premiers ambassadeurs de nos produits et de notre culture hors de France, ils participent à la promotion du tourisme en France auprès de leurs amis étrangers comme personne.Nous nous opposons à la double imposition des Français de l’étranger par un impôt injuste et populiste!

Les Français de l’étranger ne sont pas des évadés fiscaux.

Cette idée erronée et dangereuse, qui méconnaît profondément la diversité des situations auxquelles sont confrontés les 2 millions et demi de Français établis hors de France, ne serait pas si alarmante si ce candidat de gauche était isolé sur cette position.

Mais c’est la gauche dans son ensemble qui adhère à cette vision des riches évadés fiscaux qu’il faudrait aller taxer aux quatre coins du monde alors qu’ils payent déjà des impôts dans leur pays de résidence et que, dans nombre de ces pays, ils ne bénéficient d’aucune protection sociale et d’un service public parfois quasi-inexistant.

Non seulement en 2007, le socialiste Dominique STRAUSS-KAHN avait déjà fait cette proposition pendant la campagne présidentielle.

Mais surtout en 2010, le député Jérôme CAHUZAC (Parti Socialiste), Président de la Commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire à l’Assemblée nationale avait déposé un amendement visant à créer un impôt sur le revenu des Français qui travaillent à l’étranger.

Nous nous opposons à la double imposition des Français de l’étranger par un impôt injuste et populiste!

Posted in: Fiscalité