Les conseillers élus au suffrage universel direct, composant l’Assemblée des Français de l’étranger doivent avoir davantage de pouvoirs et de moyens .

Posted on 15 janvier 2012

1


Bien qu’ayant un rôle extrêmement important, l’assemblée des Français de l’étranger ne dispose pas des moyens nécessaires pour oeuvrer. Personne ne peut dire le contraire. Une structure inchangée dans un contexte budgétaire contraint, des dépenses de fonctionnement en baisse de 33 % depuis 2009.

Le montant des crédits alloués en 2011 à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) était de 3 410 000 euros. Le budget de l’AFE est composé à 94% des indemnités des élus et 6% sont consacrés aux dépenses de fonctionnement (organisation des sessions, site internet, travaux d’impression, etc.).

Tout cela doit être modifié. Arrêtons de dire que la « crise  » est synonyme d’austérité . Les conseillers doivent se voir reconnaître davantage de pouvoirs et de moyens pour exercer un meilleur exercice auprés des Français de l’étranger. Il en va de l’intérêt des expatriés Français.

Que cela soit dit.

Pour référence : Le site de l’AFE –   http://www.assemblee-afe.fr/

Posted in: Notre programme