L’exclusion sociale des Français de l’étranger est ignorée, et pourtant elle existe . Concevons et organisons une véritable politique de lutte contre l’exclusion sociale dans les communautés Françaises de l’étranger .

Posted on 12 janvier 2012

1


L’exclusion sociale des Français de l’étranger est ignorée car elle ne correspond pas à l’image qui est couramment donné de l’expatriation.

 L’exclusion sociale peut frapper aussi bien dans les quartiers de Paris que dans ceux de Moscou, de Singapour, de Port Vila ou de ……. Le divorce, le chômage,la détresse…Les aléas de la vie n’ont pas de frontiére même pour les Français de l’étranger.

 Loin d’être péssimiste, il faut que chacun se rende compte et surtout nos dirigeants politiques, que l’exclusion sociale concerne également des Français de l’étranger. Un sujet « tabou »qui n’est pas agréable à mettre à jour publiquement. Pourtant celui-ci existe.

 Il est de notre responsabilité de lutter contre toutes les exclusions et de ne jamais laisser un ressortissant Français et sa famille dans l’engrenage de la détresse, et encore moins à des milliers de kilométres de la France.

Le principe de la lutte contre les exclusions dont sont victimes certains Français de l’étranger, se heurte à différents obstacles :

– Une image déformée de l’expatriation Française.

– Une méconnaissance de la population concernée qui aboutit à l’ignorance de leur exclusion sociale.

– Une absence de mesures adéquates, destinées à lutter contre cette exclusion, dans le cadre d’une politique bien déterminée.

L’exclusion sociale des Français de l’étranger est ignorée car elle ne correspond pas à l’image qui est couramment donné de l’expatriation. Réussite économique et représentation diplomatique.

Or si ce n’est qu’une minorité de Français résidant à l’étranger qui vivent dans la misére ou le besoin, un nombre plus important de nos concitoyens à l’étranger peuvent connaître une précarité immédiate ou différée.

Beaucoup d’actions doivent être entreprise dans ce domaine, sans oublier de parler de la scolarité, de la formation proféssionnelle, de la santé ou de l’imposibilité de se soigner.

La santé est un des aspects majeurs de l’exclusion sociale dans les communautés françaises qui déborde de beaucoup les milieux défavorisés et touche les classes moyennes y compris les personnels recrutés localement. Les cotisations à la caisse des Français de l’étranger ou à une mutuelle constituant une charge importante.

Il faudrait également parler de l’expatriation dans des conditions difficiles: ruptures ,  les femmes seules avec des enfants à l’étranger,  le chômage, les personnes agées, le handicap… N’oublions pas l’aspect parfois difficile du retour en France s’il n’est pas préparé et maîtrisé.

Quand au retour impossible…persone n’en parle, mais il existe lui aussi.

Il est donc important de se pencher sérieusement sur la lutte contre l’exclusion sous toutes ses formes, des Français de l’étranger. Le Grenelle de la lutte contre l’exclusion sociale des Français de l’étranger est peut être à mettre à l’ordre du jour du futur député de la 11 eme circonscription des Français de l’étranger.

Posted in: Notre programme