Nous devons oeuvrer pour que chaque expatrié puisse se sentir en sécurité dans sa région de résidence .

Posted on 11 décembre 2011

1


La situation extrême de l’enlèvement est une exception dans la vie d’un expatrié et de sa famille. En fonction des régions, des situations politiques et économiques il faut néanmoins être vigilant et nous devons oeuvrer à la sécurité de chaque expatrié.

Dans l’actualité, AQMI revendique l’enlèvement de deux français .

L’agence de presse mauritanienne Nouakchott information (ANI) a publié vendredi soir deux photos de cinq Européens. Parmi eux, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, les deux Français enlevés dans la nuit du 23 au 24 novembre à Hombori, dans le nord du Mali.

Il s’agit de leur première preuve de vie depuis cette date, rappelle Le Monde.

Dans un communiqué de presse remis à l’agence ANI en même temps que les photos, AQMI [Al-Qaida au Maghreb islamique, groupe terroriste islamique : NDLR] se « réjouit de revendiquer sa responsabilité de l’enlèvement, dans la nuit du 24 novembre dernier, dans l’est malien, de deux espions des services secrets français, Philippe Verdon et Serge Lazarevic ».

« L’enlèvement des deux espions et des trois autres occidentaux intervient en représailles aux nombreuses agressions perpétrées par la France contre les musulmans dans les pays du Sahel, ainsi que la politique insensée de Sarkozy », peut-on lire le communiqué de presse de l’organisation terroriste.

« Nous ferons savoir prochainement nos revendications à la France et au Mali », ajoute AQMI.

Sept hommes armés étaient venus kidnapper, directement dans leur hôtel les deux ressortissants français le 24 novembre dernier. L’enlèvement s’était produit vers une heure du matin.

 

Sources : Le Monde, Agence Nouakchott information, Le Monde,Lepost.fr.09/12/2011.