L’éducation de nos enfants sera l’une de nos priorités . Qualité et gratuité . ( de la petite enfance à la terminale )

Posted on 1 novembre 2011

0


 » L’éducation de notre jeunesse en France et à l’étranger est un des éléments politiques parmis les plus importants à prendre en compte.  La politique éducative est un axe essentiel dans le développement d’une société, d’une économie et dans l’émancipation des citoyens.  L’État doit dès lors faciliter la mise en place de cette  obligation qui lui incombe, là encore, en France et à l’étranger.

Aussi, la protection de l’éducation de nos enfants sera l’une de nos priorités. Crise économique ou non, nos enfants n’ont pas forcément éffectués le choix de devenir des « expatriés », et l’état doit assurer au français du bout du monde, un principe d’égalité à tous ses enfants : l’éducation.

Que l’on soit dans un collége ou un lycée de la France « profonde » ou que l’on soit en Russie, au Japon, en Chine, en Indonésie, à Fidji ….tous nos enfants doivent recevoir la même éducation en terme de qualité et de gratuité. C’est ici un principe d’égalité de la République.  »

La francophonie dans le monde 

Recréer un univers francophone grâce au programme FLAM

Dans ce  volet, notre blog s’intéresse au programme FLAM lequel donne aux enfants les moyens de conserver l’usage du français même lorsqu’on se trouve éloigné de centres culturels.

 

Tous les petits Français qui vivent à l’étranger ne sont pas scolarisés dans un établissement français : certains parce que leurs parents ont fait le choix de les intégrer dans le système scolaire local, d’autres parce qu’il n’existe pas d’école française sur leur lieu de résidence. Mais ces enfants, notamment les jeunes binationaux, ne parlent pas toujours français à la maison non plus. Comment, dans ces conditions, garder contact avec la langue et la culture françaises ?

Voilà 10 ans que le programme “Français langue maternelle” (FLAM) apporte un soutien financier aux associations proposant des activités extrascolaires en français destinées aux enfants d’expatriés qui suivent leur scolarité dans une autre langue. L’an dernier, 65 associations, aussi appelées “groupes FLAM”, ont ainsi bénéficié d’une aide globale de plus de 500 000 € du ministère des Affaires étrangères.

“Les établissements français sont trop loin et beaucoup trop chers pour notre budget”, explique la maman d’un élève. “Nos enfants fréquentent les écoles allemandes mais les sections bilingues ne sont pas assez nombreuses. Le groupe FLAM, c’est le seul moyen de maintenir le français auprès des enfants”, ajoute une autre.

Quelques heures par semaine, parallèlement à leur scolarité, les enfants sont immergés dans un environnement francophone.

Ces structures favorisent la pratique de la langue française grâce à des cours de langue (apprentissage de la lecture et de l’écriture) et des activités ludiques : danse, cuisine, dessin, magie…

De quoi ravir les enfants et leurs parents qui profitent de ces groupes pour partager leur expérience d’intégration dans le pays et parler français. “Je suis bilingue et je ne voulais pas perdre cette langue qui fait partie de moi-même. Cela me permet aussi de pratiquer avec les autres mamans. Et puis, c’est un très gros avantage pour les enfants quand ils abordent les études secondaires”.

Les animatrices ont chacune un parcours spécifique, une formation et une expérience des enfants différentes, mais toutes ont en commun beaucoup d’engagement et un intérêt réel pour ce programme. “Nous essayons de donner le goût du français aux enfants. Ce n’est pas toujours facile car les niveaux sont différents. Nous devons monter notre propre programme car il n’existe rien de semblable”. Un investissement largement récompensé par le constat des progrès accomplis et du plaisir que les enfants prennent à participer à des activités avec leurs copains francophones. “Ce qui est formidable, c’est lorsque les enfants, après des mois d’effort, arrivent à échanger quelques mots, et les plus grands, à lire”.

Et qu’en pensent les élèves? “C’est super !”, répondent-ils tous en choeur !

Revue de presse – Source : blog  » fdmadfe.conesud ». 18/11/2011.

Posted in: Education